mardi 30 décembre 2014

Les prochains concerts de Virévolte auront lieux :
 le 27 janvier au point d'O  (Ostwald)
 le 29 janvier aux Dominicains (Guebwiller)
 le 30 janvier au Münsterhof (Strasbourg)

Venez découvrir notre nouveau programme:
"Johnny, fais-moi mâle!"


Les soutiens de Virévolte:







vendredi 5 décembre 2014

le 10 juin 2014, Arièle Buteaux avait invité Virévolte dans un Mardi Idéal, pour notre première radio. Voici un extrait:
https://www.youtube.com/watch?v=J8O42P16TVw

lundi 27 octobre 2014

Johnny, fais-moi mâle!



Avec la création de son nouveau spectacle, « Johnny fais moi mâle ! » Virévolte poursuit son objectif : abolir les frontières entre les styles musicaux grâce à des programmes où se mêlent chansons, musique pop, rock, jazz, musique baroque et airs d'opéra. En prenant Johnny comme personnage principal du spectacle, il s’agira de faire bouger les lignes et de brouiller les cartes, non seulement entre les genres musicaux mais également entre les genres masculin et féminin.
Car il s’agit dans « Johnny, fais moi mâle ! » d’affrontement, de combat, de lutte mais aussi de désir.
Qui s’affronte ? L’homme et la femme. La femme avec elle-même. L’homme avec son double. La femme avec ses désirs. L’homme avec ses fantasmes, ou l’inverse.
Qui s’aliène dans un désir jamais satisfait ? Qui suit la femme de sa vie ? Qui est l’homme de ma vie ? Amusons-nous des tours que nous joue le désir, découvrons que féminité et virilité sont aussi des mythes et des fictions, ni territoires homogènes ni frontières étanches. Tenons-nous dans le passage, à l’intersection des possibles et jouons !
Déguisements, travestissements et caricatures : dans ce qui s’envoie à la limite rien ne reste intact, intègre. Rien ne revient plus au même, ni peut-être même…à l’autre. C’est la contrebande généralisée !
Chansons pop, airs lyriques ou baroques, revisités et arrangés par Virévolte, s’enchainent donc pour questionner joyeusement notre rapport au genre et à sa soi-disant binarité. On voyagera allègrement de Monteverdi (Il Combattimento) à Chuck Berry (Johnny Be Goode) en passant par Mozart (Don Giovanni), Bach (la Passion selon Saint Johnny !), Vian (Fais moi mal Johnny) et Piaf (Johnny tu n’es pas un ange), avec comme fil rouge en forme de clin d’œil, ce fameux Johnny, objet/sujet de tant de fantasmes. 

Une scénographie très simple et très mobile nous permettra de nous produire quasiment partout et notamment dans des lieux non dédiés au spectacle vivant (prisons, centres hospitaliers, monuments historiques, musées, etc.) afin d’offrir un spectacle de qualité au plus grand nombre.

Alors que la société s’interroge sur les rapports des hommes et des femmes et nous interpelle sur nos rôles et nos identités, Virévolte a souhaité jeter un regard artistique et musical sur cette question. A l’heure des luttes féministes, des études sur le genre, des mouvements gays et lesbiens, de la libération de la femme et de l’homme augmenté, il y a de quoi perdre ses repères ! Loin de vouloir recréer des frontières à partir de clichés ou d’idées reçues, loin de vouloir refermer des portes, ce spectacle cherche à explorer ces nouveaux territoires et à voir ce qu’il y a derrière le miroir et les apparences. La question de l’amour et de la séduction est centrale mais derrière cette question se cachent les mystères de l’identité, toujours plurielle, jamais résorbée, jamais unifiée. Les musiciens sur scène vont donc s’amuser à en emprunter toutes les formes, en se déguisant, en se travestissant, en jouant à être ce que l’on n’est pas et ce que l’on voudrait être. Car dans la mise en scène de « Johnny, fais moi mâle ! », nous expérimentons aussi la présence des instrumentistes sur scène, intégrés à l’action et jouant des personnages troublés dans leur genre et dans leurs désirs.
Avec une voix, un violon, un accordéon, une clarinette, un violoncelle, une guitare et un théorbe, Virévolte propose donc de traverser un répertoire allant du 16e au 21e siècle. Les aménagements et les arrangements requis pour un tel exercice offrent aux auditeurs une écoute nouvelle des morceaux qu’ils connaissent, et leur permet de découvrir les musiques qu’ils ne connaissent pas. Le pari que nous faisons est qu’il n’est pas nécessaire de réunir un orchestre symphonique pour jouer des airs d’opéra, ni d’avoir une guitare électrique ou une batterie pour jouer Chuck Berry. Nous assumons dès lors que la musique proposée s’éloigne des habitudes d’écoute et ouvre la voie vers d’autres expériences.
En effet, ce projet est expérimental dans la mesure où nous essayons sans cesse de nouveaux arrangements : nous bousculons les idées reçues sur la musique baroque en y insérant de la clarinette, nous osons le théorbe dans des chansons pop, nous testons la voix lyrique dans une chanson française, nous nous permettons l’improvisation au milieu d’un air d’opéra. Le télescopage des différents mondes  musicaux crée souvent des surprises et fait sens. Il va de pair avec le télescopage de nos identités prédéfinies. Les lignes bougent, nos repères aussi. S’il y a du féminin chez Johnny et du masculin chez Calamity Jane, quelle sera leur rencontre? 

vendredi 12 septembre 2014

Les photos de concert de Virévolte le 7 septembre au Village Bercy! 
Merci à Valérie Binn et au Festival Opéra Côté Cour! 
Quel plaisir de voir ces souriressur tous les visages, des plus jeunes aux plus âgés!
























Les photos du concert de Virévolte à Vézelay, le 22 août dernier. Merci à François Zuidberg et aux rencontres Musicales de Vézelay! Il faisait froid ce matin-là, mais ça ne se voit presque pas! 
























samedi 30 août 2014

Le prochain concert de Virévolte est à Paris, au Village Bercy, le 7 septembre! Venez prendre des forces pour affronter la rentrée!



Le 22 août à Vézelay, Virévolte fait son retour aux sources!

Vézelay au petit matin!
le concert de 9h, dans le petit matin frais!

le concert de 11h


mardi 29 juillet 2014

Prochains concerts de Virévolte: le 22 août aux Rencontres Musicales de Vézelay, sur la place des rencontres, à 9h et 11h. 
C'est tôt mais c'est gratuit et ça va réveiller les oreilles...


...et le reste!