jeudi 6 juillet 2017

"Ritournelles", c'est le nom du tout nouveau programme en trio de Virévolte, qui sera donné en exclusivité au Festival des Méridiennes à Tours, mardi 11 juillet à 12h30.
Avec Aurore Bucher à la voix, Ludovic Montet aux percussions et au santour et Emilien Veret aux clarinettes, Virévolte reste fidèle à son principe de décloisonnement musical: tarentelles, Lieder, berceuses baroques, chansons pop ou traditionnelles s’enchainent ici comme autant de ritournelles, de celles qui nous trottent dans la tête et nous tiennent compagnie. Elles s’entremêlent et virevoltent au coeur de la nuit, tournent sur elle-mêmes et nous entrainent dans une danse vitale et créatrice, jusqu’au petit matin.
On espère bien vous voir!



et quelques mots de Deleuze pour la route des vacances:
« Un enfant dans le noir, saisi par la peur, se rassure en chantonnant. Il marche, s’arrête au gré de sa chanson. Perdu, il s’abrite comme il peut, ou s’oriente tant bien que mal avec sa petite chanson. Celle-ci est comme l’esquisse d’un centre stable et calme, stabilisant et calmant, au sein du chaos. Il se peut que l’enfant saute en même temps qu’il chante, il accélère ou ralentit son allure; mais c’est déjà la chanson qui est elle-même un saut: elle saute du chaos à un début d’ordre dans le chaos, elle risque aussi de se disloquer à chaque instant. Il y a toujours une sonorité dans le fil d’Ariane. Ou bien le chant d’Orphée. »   G. Deleuze, F. Guattari, Mille Plateaux, Les Editions de Minuit, p. 382.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire